• 8ème Circonscription Haute-Garonne
  • Comminges Savès
  • SUIVEZ-NOUS SUR
  •  
  • Accueil

Actualité

L’Assemblée nationale était appelée à ratifier ce 23 juillet l’accord de libre-échange entre l’UE et le Canada (CETA).

Le CETA, qui s’applique à titre provisoire depuis septembre 2017, constitue une menace claire pour l’environnement et le climat puisqu’il supprime les droits de douane sur les produits canadiens importés, notamment le pétrole ou le gaz ainsi que les produits agroalimentaires. Cet accord s’oppose à la volonté des consommateurs français de consommer local. Le CETA est incompatible avec les objectifs des accords de Paris sur le climat (COP21) visant à contenir le réchauffement climatique à 2°C.

Il s’agit d’un accord qui fait peser une menace sur l’agriculture française puisqu’il la met en concurrence avec l’agriculture canadienne, soumise à des règles différentes, et moins strictes, en matière sanitaire et environnementale. L’Union européenne interdit, par exemple, l’utilisation d’antibiotiques activateurs de croissance ou de farines animales pour produire de la viande en Europe mais elle autorise l’importation de ces produits du Canada. Non seulement cela abaisse nos standards de protection, mais cela place les agriculteurs français en situation de concurrence déloyale ce qui est inacceptable.

Enfin, le CETA est une erreur du point de vue économique car cet accord apporte, certes, des bénéfices à quelques multinationales européennes (textile, services) mais qui sont compensés par des pertes dans des filières comme la métallurgie ou l’agroalimentaire.

Ainsi, le CETA est dangereux pour notre économie, contraire à notre politique agricole, et, c’est un non-sens climatique et environnemental. Aussi, j’ai décidé de voter contre la ratification de cet accord commercial international.

Ce mercredi 12 juin 2019, le Premier ministre, Edouard Philippe a présenté dans sa déclaration de politique générale l’« Acte II du quinquennat ». A cette occasion, le Premier ministre n’a annoncé aucun changement de cap, au contraire, il a confirmé la poursuite de la ligne politique de droite qui est la sienne. Après avoir reconnu l’ampleur de la crise sociale dite des « gilets jaunes », M. Philippe n’a pas estimé nécessaire de revoir son projet pour le pays et notamment sa politique fiscale profondément injuste.

Lire la suite

Réunion avec ATD Quart Monde

J’auditionnais aujourd’hui à l’Assemblée nationale, l’Association ATD Quart Monde afin de travailler sur la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté.

Lire la suite

Aujourd’hui à l’Assemblée nationale, j’ai voté contre le projet de loi « Pénicaud 2 » qui était censé apporter des sécurités nouvelles aux travailleurs après avoir voté les ordonnances « travail » qui dérégulaient le marché du travail l’été dernier.

Lire la suite

Les électrices et les électeurs du Comminges et du Savès m’ont renouvelé leur confiance ce 18 mars 2018 et je tiens à les remercier grandement. Notre victoire est un symbole de résistance, c’est celle des territoires ruraux : celle du Comminges et du Savès.

Cette élection, je l’ai voulue de proximité. Chaque jour, j’étais sur le terrain pour vous rencontrer, échanger et écouter. J’ai pu constater que nous avions en commun la passion de notre Commiges / Savès et que nous portions chevillées au corps les valeurs de justice, de progrès et d’humanisme.

Pendant cinq ans, je serai un député de terrain : sérieux, accessible et engagé. Je défendrai ce territoire qui m’a vu naître avec liberté et indépendance. Vous pouvez compter sur mon travail et ma détermination, chaque jour, à vos côtés.

Fidèlement,

Joël Aviragnet

  • 1
  • 2
  • 5

Contact

Permanence de Campagne

5 place Jean-Jaurès

31800 Saint- Gaudens

joelaviragnet@gmail.com

Envoyer un message

Contact

Captcha image for Custom Contact Forms plugin. You must type the numbers shown in the image
Parti Socialiste - Mouvement Républicain et Citoyen